Le tisseur de lettres

Franck Liv est un artiste français né en 1990 en Bretagne, dans une ville bretonne au style médiévale, pleine d’histoire et de tradition.

Dès son plus jeune âge, ses talents en dessin se remarquèrent. Ses parents décidèrent rapidement de l’inscrire à des cours d’art plastique. Il prend vite plaisir pendant son enfance, à inventer des histoires et à les illustrer en bandes-dessinées.

C’est à l’âge de seize ans, qu’il intègre le lycée des Métiers d’Art Bertrand Du Guesclin. Ses choix l’amenèrent à étudier les Arts appliqués, et à pratiquer la peinture en lettre sur des panneaux de grand format. Après avoir quitté la Bretagne pour Paris pour ses études en Design graphique, sa créativité prend un réel tournant : La typographie devient sa nouvelle matière, ouvrant de nombreuses possibilités à raconter des histoires.

Cette volonté à créer des histoires, il l’accompagne jusqu’à ses toiles. La
plupart de ses amis lui font d’ailleurs remarquer qu’il divague beaucoup, n’allant jamais à l’essentiel sur les sujets de discussion. C’est curieusement par cette force qu’il exprime tout ce qui lui vient en tête sur ses réalisations, mélangeant intentionnellement les lettres pour que quiconque ne puisse comprendre ses messages. Créant ainsi une matière presque calligraphique, ou l’œil cherche à s’accrocher à une branche, perdu dans une forêt de lettres.

Sa peinture a parfois quelque chose de ludique. Les lettres s’emboitent, s’entrelacent, ou parfois sont tissées entre elles.

Finalement pour Franck Liv, l’important n’est pas que le spectateur puisse
arriver à lire ses histoires en suivant les lettres, mais à ressentir un message porté par l’intégralité de chacune de ses œuvres.